Droit à la portabilité, découvrir ses droits RGPD

droit à la portabilité

Droit à la portabilité, découvrir ses droits RGPD

 

Depuis que les premières inventions numériques ont pointé le bout de leur nez, les nouveautés ne cessent d'apparaître : réseaux sociaux, sites e-commerce, applications, etc. Si ces interfaces sont pratiques et permettent à la fois de mieux communiquer, mais également d'accéder à une source incroyable d'informations, elles représentent également le meilleur moyen de s'exposer, et surtout d'exposer ses données personnelles.

 

Ainsi, nous avons pu assister à l'apparition du big data, c'est-à-dire à une croissance phénoménale d'informations à stocker, pour le plus grand bonheur des entreprises. En effet, ces dernières ont par conséquent pu mieux développer leur activité, puisqu'elles se servent de toutes ces plateformes à la fois pour échanger directement avec leurs clients et futurs clients, mais également pour leur soutirer des informations afin de les connaître de A à Z.

 

Au fil du temps, les enseignes ont de plus en plus renforcé leur présence sur la toile, pouvant même devenir intrusives, afin de pêcher le plus de données possibles sur les internautes, sans que ceux-ci ne sachent véritablement de quoi il en ressortait, le contrôle de leurs informations leur échappant un peu. Face au danger croissant, les autorités ont réagi et ont créé le Règlement Général de Protection des Données, un texte qui redistribue les rôles de chacun, et apporte notamment de nouveaux droits aux personnes. L'un de ces droits se montre d'ailleurs particulièrement utile, et représente un gain de temps pour tous : le droit à la portabilité.

 

Des données qui circulent plus facilement avec le droit à la portabilité

 

Le Règlement Général de Protection des Données est par conséquent intervenu au bon moment, puisqu'il a permis de donner davantage de droits aux internautes, et surtout de les mettre en garde sur la transmission de données. L'un des droits en leur possession est le droit à la portabilité, qui a beaucoup attiré l'attention dès la sortie du RGPD.

 

En effet, celui-ci ouvre de nombreuses portes aux détenteurs d'informations, puisqu'il leur permet de pouvoir réclamer leurs données auprès des enseignes à qui ils en ont fourni. Seule précision : celles-ci doivent avoir été fournies de manière numérique, et non pas par papier. Ainsi, une fois qu'il les récupère, l'internaute les a toujours sur lui, et peut en faire ce qu'il souhaite.

 

Le droit à la portabilité, pour basculer d'une structure à l'autre

 

Le droit à la portabilité comporte également un autre avantage : si un individu partage ses données à une firme, et souhaite ensuite partager les mêmes données à une autre firme, alors ce droit lui permet de basculer ses informations d'une enseigne à l'autre sans difficulté.

 

Par exemple, si une personne est cliente auprès d'une banque en ligne, et souhaite changer d'établissement, alors cette première pourra tout à fait transmettre les données qu'elle possède sur son client à la nouvelle banque, sans que ce dernier n'ait à fournir d'effort. Tous les droits des individus, le droit à la portabilité compris, sont présentés sur de nombreux sites web.